Systeme solaire
Project 3

HERSCHEL William

Approfondir avec Wikipédia

Sir William Herschel : astronome anglais, d'origine allemande (Hanovre, Allemagne, 1738 — Slough, Buckinghamshire, 1822) Créateur de l'astronomie stellaire, William Herschel fit faire des progrès considérables à toutes les branches de l'astronomie. Il utilisa des télescopes munis de grands miroirs paraboliques qu'il construisait et polissait lui-même, télescopes de dimensions considérables (jusqu'à 122 cm de diamètre).


Fils d'un musicien militaire, Herschel naquit à Hanovre en 1738; succédant à son père, le jeune garçon joua d'abord dans la fanfare militaire des Gardes de Hanovre; en 1757, fuyant l'occupation du Hanovre par les armées françaises, il se réfugia en Angleterre. Établi à Bath, il gagna d'abord sa vie en copiant des partitions, puis en donnant des leçons de musique, avant d'être enfin nommé organiste titulaire de la cathédrale de cette élégante ville d'eaux. Passionné par l'observation du ciel, il avait fabriqué lui même un télescope, à l'aide duquel il découvrit la planète Uranus (1781). Le coup d'éclat que constitua cette découverte (il s'agissait de la première planète découverte depuis les temps préhistoriques) lui acquit une renommée qui parvint à la Société Royale de Londres, dont il fut élu membre; surtout, il obtint une pension du roi George III qui lui permit de se consacrer désormais entièrement à l'astronomie.

Construisant des télescopes toujours plus perfectionnés, il découvrit deux satellites d'Uranus (1787), puis deux satellites de Saturne (1789) et établit avec exactitude le diamètre de nombreuses planètes; par ailleurs, il calcula la durée de révolution de Mars. À partir de 1782, ses observations systématiques des champs stellaires lui permirent de recenser environ 2 500 nébuleuses (que ses meilleurs télescopes ne permettaient pas de résoudre, mais dans lesquelles il pressentit des univers-îles, que nous appelons aujourd'hui galaxies) et amas d'étoiles, de dresser le profil de la Voie lactée, d'établir un catalogue des étoiles doubles (il montra que leur dédoublement n'était pas seulement apparent, mais qu'il s'agissait bien de deux objets physiquement distincts), et publia un ouvrage capital sur le mouvement du système solaire. Il est enfin l'auteur de nombreux mémoires, dans lesquels il met en évidence, notamment, le rayonnement infrarouge du spectre solaire effet Herschel. Il meurt en 1822. Sa sœur, Caroline (Hanovre, Allemagne, 1750 — id, 1848), fut, toute sa vie, sa principale collaboratrice. Son fils, John (Slough, Buckinghamshire, 1792 — Collingwood, Kent, 1871), a, en astronomie, continué son œuvre, perfectionnant par exemple la méthode d'estimation des magnitudes des étoiles mise au point par William. Il s'intéressa tout particulièrement aux étoiles doubles, donnant une méthode pour calculer leurs orbites réelles, et on lui doit un catalogue contenant 2 195 de ces objets. En physique, il a étudié la polarisation et la biréfringence de certains cristaux, et les interférences des ondes lumineuses et sonores.